OliveM

OliveM
Poil à Gratter pour démanger

mercredi 29 mars 2017

Attentats... et "attentats".

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Illustration introductive en image : ==>
 http://www.fototime.com/8AE18BBFF723784/orig.png
------------------------------
Quand a lieu un attentat en Europe et plus encore en France on nous en parle à longueur de journée matin midi et soir durant des semaines et sur tous les médias.
Cela conduit même à prétexter un « état d'urgence » dont on voit bien qu'il sert surtout d'outil de contrôle de la population, voire pire (*).
Mais quand le même type d'attentats a lieu par exemple en terres africaine, tout le monde s'en fout. Et l'info n'est reprise ~nulle part...

C'est comme ça.
Et « ça » aussi c'est symptomatique.
C'est un peu (exactement ?) comme la "Jungle" de Calais (5 à 6000 personnes) dont on nous bourre le mou à longueur de journée matin midi et soir durant des mois voire des années et sur tous les médias... alors qu'il il a environ 650.000 personnes rien qu'à Kakuma et à Dabaa, deux camps de Réfugiés situés au Nord-Kenya... Soit plus de 100 fois la petite « Jungle » de Calais. Dans un pays 10 fois, 15 fois, 20 fois plus pauvre que notre chère « Patrie française Mère des démocraties » [svp prière de ne pas rire] et « négationniste de son passé colonial »...

Indignité française (on en arrive à détester ce drapeau tricolore, même en tant que Française dit « de souche » - ce qui rappelons-là à l’échelle de l’Humanité ne veut tout simplement rien dire).
Indignité européenne.
Quasi-indignité occidentale.

------------------------------
(*) répression de la gauche dite « ultra » i.e. Antifa et Anars compris, répression de certaines sphères écolos [cf. lors de la COP21], répression des Activistes et Aidants bénévoles aux Réfugiés et Migrants, violences et même viols policiers dans ce qu'on appelle commodément les « banlieues », impunité policière d'un « police » nationale incontrôlable, au-dessus des lois et qui n’a plus rien de « policé » etc. etc...
Résumé des courses (et c’est un simple constat) :  tout cela tient du même processus. On est à l’évidence dans de la manipulation d’Etat, et ça fonctionne car les masses sont surtout des masses de moutons. On peut donc parler de plus en plus parler d'Etat policier, de société policière et de populations de moutons...
À la limite même pas besoin de voir un F'HAINE accéder aux manettes...

Illustration conclusive en image : ==> http://www.fototime.com/8EBB3320B8DD0A7/large.jpg
o.m


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

samedi 25 février 2017

De la notion « d’exploits oratoires » chez un Maqueron…

Voilà (aussi) pourquoi je ne voterai probablement jamais pour ce gugusse de « Maqueron » - sauf vraiment danger imminent de type F’HAINE...
.
Ici juste voir la réaction d’une TAUBIRA, s'agissant des petits morceaux de vomis de ce gugusse en lien avec le « mariage pour tous ».

Il est grave, le garçon...
Soit il sait pas ce qu’il fait, et c’est grave.
Soit il sait pertinemment ce qu’il fait, et c’est encore plus grave.
À mon avis c’est un mixte des deux : d’un côté pour ce qui est du but visé il sait très bien ce qu’il fait, de l’autre pour ce qui est des dégâts collatéraux il est complètement dans les choux.

Au final et dans tous les cas c’est très préoccupant, y compris au plan de la chose démocratique, et même si l’on savait déjà vu la teneur de ses trop fameux meetings qu’il prend lui aussi vraiment les gens pour des truffes ; Pour ne pas dire pour des demeurés (cf. la quantité industrielle de slogans lénifiants de niaiserie lors de ces orgies totalement factices en mode « carton-pâtes », quantité dont on en vient même à se demander si la genèse n’est « que » clientéliste. Même si ça prend d’autre formes (moins triviales, donc en fait plus pernicieuses) que chez un Beppe Grillo, c’est là qu’on voit qu’en fait on côtoie là certains canons d’une certaine forme de néo-fascisme - au sens étymologique et original du terme (…)



Primo il est capable de vous vomir un peu n'importe quoi, et aux moments les plus inattendus...

Secundo on voit bien que ce genre de contorsions vise à râtisser tantôt d’un côté tantôt de l’autre. Non pas pour être « ni d’un côté ni de l’autre », comme il le prétend [*], mais pour pour faire mine d’être sur les deux fronts. Bref, c’est plutôt qu’il bouffe à tous les râteliers : tantôt d’un côté quand il s’agit de palabrer sur la colonisation, tantôt de l’autre quand il s’agit de plaindre ceux qui selon lui seraient donc à plaindre suite au histoires scabreuses induites par ce « mariage pour tous »… à savoir (attachez vos ceintures !) les tarés de service à la sauce « un papa, une maman ! » (pour faire très bref). Ce qui au passage le conduit à conforter ces tarés dans leurs dénis d’homophobie et dans le climat d’impunité qui va avec, ce qui est particulièrement scabreux et non moins irresponsable.

C'est juste indigne.


Quant au volet purement politicard : ce jeune Maqueron se targue de n’avoir pas d’expérience, il entend même faire de son immaturité politique un gage de « valeur ajoutée » (ce sont sans doute les miracle de l’Economie libérale qui veulent ça…), mais force est de constater qu’au plan politicard il apprend très vite, le garçon… On le voit là de plus en plus « révolutionnaire » et de plus en plus « anti-système » ! (svp, prière de ne pas rire…

Et à ce rythme-là, au plan "contorsions" le garçon pourra bientôt faire de la concurrence au célbère contorsionniste Miroslav Lecul, quand celui-ci reste des heures durant en contemplation face à son propre œil de bronze…
----------------
[*] cette prétendue posture n’est d’ailleurs qu’un non-sens, elle n’a ni queue ni tête : dans la vraie vie fô bien être quelque part, on peut pas passer son temps à se prétendre "passe-muraille". Ce Maqueron se prend décidément pour Bourvil… sauf que Bourvil était quand même bien plus rigolo.

Plus sérieusement : jusqu'à cet épisode-là je me demandais si je ne finirais pas quand même par me déplacer à leur second Comic’Tour, histoire de contribuer un peu quand même à faire gicler la racaille F’HAINE. Mais là, subitement le doute ma bite.

Accessoirement on se prend à rêver d'une TAUBIRA qui se présenterait à leur course en sac présidentielle, et d’un Maqueron qui aurait à faire à elle sur un plateau TV… J’vous dis pas comment il se ferait enrhumer, ce gugusse…

o.m




dimanche 19 février 2017

Pour tous les caves qui se contentent de nous raconter « qu'il ne faut surtout rien dire contre les flics » parce qu'en temps normal « ils nous protègeraient du terrorisme quand on en a besoin » et que même « qu'on en serait bien content » et blah-blah-blah et patati et patata...
------------------------------------------------------------------------------------------------



FAUX, DEBILE, SPECIEUX, FOLKLORIQUE et TOTALEMENT MOISI, chers abrutis du F'HAINE, et certains autres aussi (pour la connerie ces allumés ne sont pas en situation de monopole...)
Quand la "police" (qui en fait n'est guère "policée" et qui est encore moins "républicaine", on le voit bien) protège la population des risques soit disant "terroristes", elle fait juste son boulot, chers moisis flicouillards du F'HAINE sauce Le P'HAINE. Rien de plus. C'est à dire ce pour quoi nous payons tous des impôts, vous le premier, bande de gros blaireaux.
En clair c'est juste normal.

C'est évidemment pas le fait de faire leur simple boulot contre le prétendu "terrorisme" (car pour tout un tas de trucs il a bon dos, le "terrorisme", ça c'est bien connu...) qui autorise ces tarés à nous flanquer des bonnes grosses matraques de flics dans le cul. Ou à tuer impunément, comme chacun sait, de préférence dans certains banlieues et dans 90% des cas des blacks ou des rebeus (Amada TRAORE, ZYED et BOUNA, Rémi FRAISSE etc. etc... voir petite liste plus bas)
Le jour où ça vous arrivera à vous ou à vos gamins, ce que je ne vous souhaite pas, bin on en rediscutera (...)

Quant aux risques que peut parfois leur faire encourir leur boulot, ça c'est leur problème. C'est eux qui se sont portés volontaires. C'est eux qui voient. Personne ne les y a obligés. Il y a plein d'autre boulots beaucoup plus normaux, voire beaucoup plus dignes (moi perso quand il était gosse mon fils n'a jamais rêvé de faire "police"). Il n'y a donc vraiment de quoi leur fourguer je ne sais quelle "Légion d'Honneur" pour ça (façon de parler, car moi la "Légion d'Honneur la plupart de temps je lui pisse à la raie). Et c'est sur qu'il y a plus de risques à cavaler après des terroristes ou après des gros bonnets qu'à se mettre à 4 derrière un immeuble de banlieue pour flanquer une bonne grosse matraque de flics (payée par surcroît avec nos impôts... quelle HONTE !) dans le cul d'un jeune de 22 ans (...). Soit dit en passant: c'est dire à quel point ces gugusses sont "couillus" (...). C'est très facile de cogner gratuitement sur les manifestants désarmés de la Loi « Travaille ! »... mais ces cons-là ont vite fait de fuir la bite sous le bras quand par exemple ils tombent sur des hooligans russes (cf. match de foute à Marseille durant l'Euro 2016...).

C'est un peu comme si ces tarés de droite et d'extrême-droite réunis dressaient des lauriers aux infirmières du public pour avoir fait leur boulot de soins dans les hôpitaux etc etc..., puis que vous veniez les dédouaner si elles faisaient de la merde en collant des seringues bien profond dans le cul de leurs patients (cf. le parallèle), au seul prétexte qu'en temps normal on serait bien content quand d'aventure on a besoin de recevoir des soins. Ça n'a juste ni queue ni tête, évidemment. C'est de la merde.

Eh bien là c'est exactement pareil : pour ces flics tueurs et parfois violeurs, et concernant les vagues de contestation sociale que ça peut provoquer [*] ---> vous ne dites donc que de la merde merde.
-----------
[*] une fois de plus en opposant les uns contre les autres, grande et sempitern'HEIL spécialité de ce F'HAINE et de 70% de la droite dite « républicaine » (« républicaine »... mon cul!).

La France est le seul pays ouest-européen où l'on voit des trucs pareils. Cette histoire de matraque dans l' cul a fait la « Une » de tous les canards, en Allemagne, dans les pays nordiques, au R.U et même dans des pays latins comme l'Italie, l'Espagne et le Portugal... En résumé c'est juste LA HONTE D'ÊTRE FRANÇAIS, « grâce » à ces cons de flics et « grâce » à tous ces connards qui les soutiennent...

Simplement en France la police est un Etat dans l'Etat. Cette "P.N" (un peu comme "F.N"à qui vote à presque 60% F'HAINE) n'a jamais accepté que la Justice vienne même fourrer son nez dans ses turpitudes et dans sa merde. En clair elle se croie au-dessus des Lois, et de facto elle l'est, "au-dessus des Lois". C'est par définition même la définition de l'Etat policier. Et ce quelques soient ceux qui sont aux manettes (c'est juste encore "un peu plus pire" avec la droite qu'avec la "gôche"... alors j'vous dis pas si c'était les fachos du F'HAINE !).
Et qu'on vienne pas nous raconter, autre tarte à la crème bien connue, que là ce serait une "exception", "juste quelques moutons noirs" et patati et patata... NON : c'est devenu systémique, comme le prouve l'éternelle impunité de ces flics, comme le prouve leur presque 60% de vote F'HAINE et, si besoin était, comme le prouve cette longue liste compilée depuis dix ans :

Votre tarte à la crème brunâtre F'HAINE & Compagnie à la sauce « on est bien content quand les flics nous protège du soit disant "terrorisme" et blah-blah-blah »..., en fait c'est le pire vomis populiste des baratins populistes. C'est la meilleure façon de se foutre de la merde dans les yeux. Car c'est justement avec au baratin de connards de votre (ca)calibre vous qu'on en arrive à ce statut de totale impunité de nos chers flics, et à ce qui peut en résulter.
Encore une fois, juste cet échantillon, ici sur la dizaine d'années écoulées... :
Et cette longue liste aussi vous pouvez vous le carrer bien profond dans l' cul, à l'instar de ces bonnes grosses matraques de flics qui semblent tant vous fasciner, bande de nazes...

Le premier facteur permissif de telles dérives flicouillardes d'Etat policier [**], bin justement c'est des blaireaux comme vous. Et là je ne donne pas mon opinion : ce sont juste les faits.
==> http://www.fototime.com/6F66D8FC819BA6D/orig.jpg 
-----------
[**] bref tout le projet de merde de ce F'HAINE chéri, ainsi que celui d'une bonne partie de leurs voisins de palier dits de la droite « républicaine » (pouf pouf pouf...)
------------------------------------------------------------------------------------------------

jeudi 9 février 2017

(Nouvelle) AFFAIRE « POLICE NATIONALE » [barbarie fliquesque, Théo]… suites

[suites administratives, « auto-policières » et « politique » de ces actes policiers indignes de barbarie policière]


Désormais, cette « IGPN » indigne et elle aussi totalement moisie en rajoute une seconde couche

Jusqu’à présent on en était au stade de quelques flics qui avaient une fois de plus jeté le discrédit et l’opprobe sur cette police nationale, à supposer même que ce fût franchement nécessaire. L’institution avait encore la possibilité de (sembler) sauver la face en sanctionnant clairement ces quelques moutons noirs. Du moins c’est ce à quoi l’on pouvait rêver bêtement.

Las… ce n’est évidemment même pas le cas 
: à présent on est au stade où, une fois de plus, cette « p.n » de merde refuse d’assumer quoi que ce soit et refuse de faire le ménage dans ses « propres » rangs. Encouragée en cela par les prise de position totalement moisie et totalement irresponsable des fachos sauce F’HAINE qui ne font que jeter de l’huile sur le feu [petite piqûre de rappel : il est acté que les flics votent à plus de 50% F’HAINE].

Par la voix de cette « IGPN » qui n’est qu’une parodie de « 
police des polices », les pouvoirs publics (et donc l’État) se vautrent donc une seconde fois dans la merde. Et même, cette fois-ci, dans la double-merde. L’institution était déjà souillée par quelques-uns de ses ressortissants, mais là elle se souille elle-même à l’échelon "macro », en tant qu’institution. C’est précisément ce qui fait qu’elle se roule encore plus dans l’indigne. Et ça ose encore se qualifier de « gardiens de la Paix »

Ce genre de dérapage et le genre de barbarie qui va parfois avec (comme ici) proviennent largement du climat d’impunité dans lequel ces tarés pataugent tranquillement. C’est d’ailleurs ce qui constitue l’une des principales faiblesses de l’Institution, ni plus ni moins. L’un des slogans entendus le plus fréquemment dans les manifs, c’est désormais « 
Mais qui nous protège de la police ? » : ça résume tout…Comment ne pas comprendre ceux et celles (des Jeunes, essentiellement) qui entonnent ce « Tout... le monde... déteste la police ! » ?

En se défilant de la sorte, en niant de façon frontale les constatations médicales de rigueur et en prenant par surcroît le citoyen Lambda pour un débile mental
[*], ce qu’on ose encore appeler ici la « police des polices » se discrédite totalement en tant que « police des polices ». Il n’est pas certain qu’elle avait besoin de ça, on sait pas si c’est plus révulsant que révoltant, ou plus révoltant que révulsant
Voilà où l’on en arrive, avec une « 
police des polices » constituée uniquement de flics chargés de gérer des flics, autant dire de se gérer entre eux sans autre forme de procès (…)

Plus grave encore 
: cette « police des polices » discrédite évidemment l’ensemble de l’Institution « p.n » - à supposer que ce soit encore possible [R.I.P Adama Traore, R.I.P Rémi Fraisse, R.I.P Zied, R.I.P Bouna, Pensées pour Romain D. etc. et, par exemple, pensées pour toutes les victimes de flashballs utilisés de façon illégale et en mode « cow-boy », pensées pour toutes les victimes de leur nouveau jouet « LBD40 » (rien moins qu’une sorte de "super flashball", et bien entendu même constat), pensées pour les dizaines de victimes de leurs fameuses grenades soit disant de « désencerclement » du printemps 2016 [comprendre : leurs « merdes offensives d’intimidation » (j’en fais moi-même partie, 10 jours d’arrêt à la clé, merci).

Tous matos théoriquement défensifs mais utilisés de façon totalement
« gratuite » (gros guillements), et dont chacun voit bien que ça ne vise qu’à une forme de terrorisme d’État qui ne dit pas son nom (s’agissant du printemps 2016: pour vous dissuader de revenir en manif… et ça marche !)


Il y a eu viol, et le Procureur commence par qualifier ce viol de simples « 
violences aggravées ».
Comprenez : il n'y a pas eu viol. Le gars se prend un matraque 10 cms à l'intérieur du rectum, mais ce n'est pas un viol. C'est comme ça. En clair ça ne se terminera pas aux assises, la victime et son entourage devront se contenter d'un simple Tribunal correctionnel. Le Procureur en question,
toujours lui, a requis de la part du Parquet « 10 mois de taule AVEC SURSIS » pour celui des 4 tarés dont les responsabilités semblent les plus lourdes (sachant que pendant ce temps-là les trois autres immobilisaient la victime, bien entendu...).

Trois jours plus tard, au top des tensions à AULNAY, deux Jeunes se sont fait serrer pour « embuscade » (en jargon pénal ils appellent ça « guet-apens », terme d'ailleurs utilisé à tord et à travers et à toutes les sauces par certains magistrats – j'en ai moi-même fait l'amère expérience il y a quelques années de ça). Les deux gus ont finit instantanément au dépôt, puis instantanément en préventive, puis instantanément en comparution immédiate, puis instantanément condamnés à deux mois de prison FERME (pour rappel, les 4 flics sont toujours en liberté).

Si ça n'est plus du
deux poids deux mesures, alors c'est de la caricature de deux poids deux mesures.Le Hollande peut toujours se rendre à l'hôpital pour visiter le THÉO(ce qui est moins pire que de ne rien faire, certes), dans la vraie vie ça ne change pas grand-chose... D'ailleurs, si le Hollande a fait ce geste, c'est surtout pour deux raisons : d'abord pour tenter de calmer le jeu, de telle sorte que ça ne parte pas complètement en sucette à AULNAY. Ensuite... c'est du fait qu'il ne se représente pas, en Mai. 

C'est aussi simple que ça. Sinon il ne se serait pas risqué à ça. Et c'est là qu'on voit l'une des déviances majeures de nos modes de « gouvernance ». Les gus qui sont aux manettes ne sont pas là pour gouverner. Ils sont d'abord là pour se faire réélire. On a d'ailleurs eu droit au même phénomène aux US avec un Obama qui par exemple a attendu d'être à 2 mois de la fin de son second et dernier mandat... pour daigner porter abstention à l'ONU s'agissant des implantations moisies, sionistes et colonialistes de ces enfoirés de droitiers israéliens en terres palestiniennes...


Dans le cas de THÉO : on s’en doutait déjà, mais là c’est de plus en plus limpide : une fois de plus ces quelques tarés de flics [**] ne seront jamais vraiment sanctionnés, ni même sérieusement inquiétés. Moyennant quoi ce climat ambiant d’impunité policière ne pourra que continuer de prospérer.
Et, bien entendu, plus encore sous couvert « 
d’état d’urgence ») ==>  "À qui le tour ?"

Dans le même temps une histoire scabreuse comme celle-là, et encore plus l'irresponsabilité d'une « IGPN », pousse à jeter le discrédit sur l'ensemble de cette caste policière, y compris sur tous ces flics qui font juste « normalement » (...) leur boulot de flic.
Question : si la victime était un policier (bien blanc de préférence), serait-elle qualifiée par cette IGPN « d'accident dommageable » et « d'involontaire » ? Se trouverait-il un F'HAINE et des sous-merde comme ce « Philipot » et cette « Le P'HAINE » pour ne commenter qu'en soutenant les flics sous couvert de prétendue « racailles des banlieues » ?

C'est comme ça qu'on en arrive au stade où un parti de fafs dont on nous annonce qu'il scorerait à 25% sur un premier tour de présidentielles et à hauteur de 40% sur un second tour clame haut et fort qu'il est normal et justifié de se retrouver avec un matraque à hauteur de 10 bons cms dans le rectum, au seul prétexte qu'on est black et qu'on habite « 
dans les banlieues ». Sans parler des gugusses de la droite dite « républicaine » (...) qu'on, bien peu entendu sur le sujet (constat qu'on peut d'ailleurs faire aussi pour tout un pan des prétendus « socialos », en l'espèce celui "vallsiste"). C'est malheureusement ça, la vérité des faits...
Cette France en est bel et bien rendue là.


La Le P'HAINE du F'HAINE en vient même à se refuser à parler de « bavure ».
Juste indigne.
C'est malheureux à dire, mais c'est bien elle et son petit Philipot de chambre qui mériteraient de se prendre une gross matraque de flic dans le cul, quelque part du côté des beaux quartiers de leur Château d'héritiers richissimes de Montretout... histoire d'apprendre un peu le sens de la vie.

Il faut effectivement rendre hommage au calme, au sang-froid et au sens des responsabilités du THÉO et de son entourage. Le constraste avec une Le P'HAINE et avec toute sa bande de petits roquets haineux et xénophobes est saisissant.

Ici juste deux liens "illustratifs", le second permettant de situer assez bien le calibre de la bêtise moutonnesque du blaireau de « 
Français (très) moyen » tout juste bon à s’abreuver sur la lucarne à blaireaux, sur BFM, sur LCI, sur Europe 1, sur TF1, sur RTL, sur France 2 etc etc. etc…
==>
http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/123663553
==> https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-09-fevrier-2017

La France est un pays où la police n'a jamais accepté que la Justice soit en charge « aussi » pour statuer ses méthodes et sur ses abus de pouvoir, en droit et en devoir. C'est pourtant ce que dit implicitement l'article 12 de notre Constitution. En clair dans ce beau pays de France qui se gargarise sans cesse d'être prétendument la « 
Mère des démocraties », cette « police nationale » est une sorte de pouvoir dans le pouvoir. C'est la définition de l'Etat policier.

Et là on parle pas du pendant de toute cette merde, s’agissant
de l’accueil de la « gestion » des Réfugiés et Migrants… Lesquels eux-mêmes viennent peu en France et entendent encore moins y rester, tant dans leurs propres rangs la « qualité » de l’accueil en question a mauvaise réputation (ce à quoi les violences policières participent activement et avec zèle, bien entendu…).

o.m 


[*] grosso-modo si l’on comprend bien ces Grands « Comiques » de l’IGPN… là, ce serait donc la matraque qui aura ‘rippé’, « à l’insu de leur plein gré » (pour faire très bref). À ce rythme-là il faudra bientôt enseigner aux enfants dans les écoles des « banlieues » d’éviter quand même de venir s’asseoir sur des matraques de flics… 
[**] visiblement ça manque quand même sérieusement de psychiatres, dans la « p.n »…

PS (si on ose dire) - on souhaite toutefois bien du plaisir aux pouvoirs publics, sur ce -coup-là. Car accessoirement THÉO se trouve être défendu par un certain Dupont-Moretti, lequel n’est quand même pas la première truffe venue… Mais bon, nul doute qu’in-fine ces quelques tâches « p.n » n’écoperont d’aucune condamnation signifiante… ni même d’aucune sanction administrative et professionnelle vraiment signifiante, d’ailleurs. Comme l’atteste la longue litanie des cas de ce genre depuis des décennies. 

Et en attendant cette histoire scabreuse faisait déjà pas mal de bruit
mais là du coup vu la tournure « négationniste » que ça prend, à mon avis ça risque de faire encore plus de vagues. Et, surtout, ça risque de laisser encore plus de traces dans certaines « banlieues ».
Y’a pas 
: ces gens-là sont décidément totalement irresponsables…


lundi 6 février 2017

Réfugiés et Migrants : quelques chiffres pour se remettre les idées un peu en place...

RÉFUGIÉS et MIGRANTS : DOUCE FRANCE, CHÈRE EUROPE...
(quelques chiffres pour se remettre les idées un peu en place...)


MONDE

Seuls 3% à 3,5% de la population mondiale vit à l'extérieur des frontière de son pays (G.Le Blanc, Libé 14/1/17). Au 19-ème siècle c'était 2 fois plus - dixit un prof de Dauphine entendu sur France Culture (janvier 2017).
2016 : 66 millions de déplacés dans le Monde.
Dont 22 millions de Réfugiés (ou ayant "démarché" pour être reconnus comme tels)
3 millions de ces Réfugiés sont tankés dans les pays "développés" du Nord.
Plus de 80% des déplacés sont des déplacés Sud-Sud.
 
Dans le Monde 10 pays accueuillent 50% du total des Réfugiés de la planète.
Parmi eux 
: Liban, Kenya, Jordanie, Turquie, Ouganda etc.…
Seuls 2 pays nord-occidentaux figurent parmi ces 10 pays (Canada et Allemagne).

17 millions de ces Réfugiés vivent dans des camps. Rien que les Réfugiés Palestiniens : 2 millions.
Kakuma au Nord Kenya 
: 380.000 personnes. Dabaa au Nord Kenya : 320.000 personnes.



EUROPE


Sur ces 22 millions de Réfugiés dans le Monde l'Europe en accueille 6% (source : HCR).
Rappel 
: la part de la population de l’U.E dans le Monde est de 8%.
Juillet 2016 : 22000 relocalisations depuis Mai 2015, alors que 160.000 étaient prévues selon l’U.E
France 
: 1500, alors que la quote-part prévue était 30.000.
Quand en Mai l’U.E prévoit 160.000 relocalisations, c'est déjà 4 fois moins que les seuls Réfugiés et Migrants déjà tankés rien qu’en Grèce !  La Commission européenne et les États membres n’ont eux-même jamais cru à leur propre plan de « relocalisation » dispositif censé « soulager » les pays de première ligne (Grèce et Italie).
C’est une gigantesque farce.
L’objectif annoncé était le transfert de 63 000 personnes depuis la Grèce vers d’autres pays de l’UE avant le mois de septembre 2017.  À ce jour moins de
8 000 ont pu bénéficier de ce dispositif.

Les
hotspots sont donc devenus des camps durables de relégation « d’indésirables ». Mi-janvier 2017 environ 15 000 personnes sont actuellement prisonnières des hotspots des îles grecques, battues par le vent et la neige. Des milliers d’autres sont bloquées, dans une urgence humanitaire et un froid extrêmes, sur les « routes des Balkans » fermées par les membres de l’UE et leurs alliés.Même si ces chiffres ne veulent évidemment rien dire puisqu’ils ne traitent que des décès « recencés » alors que tous les autres ne peuvent pas l’être (*) : selon ces « statistiques » officieuses et « sous-estimantes », donc : « 9000 » morts en Méditerranée depuis 2 ans. « 5000 » pour 2016 : rien que ça c’est le nombre d'habitants de la « Jungle » de Calais, tel qu’estimé en moyenne durant la période de survivance de la dite « Jungle ».  
---------------

(*)
avoir absolument vu, par exemple, le film de N. Loubeyre « La Mécanique des flux »

FRANCE, France et Europe


France (2016) : au "pire" 65000 Réfugiés et Migrants pour 66 millions d'habitants ==> ~0,10%
Liban
: 1 million rien que pour les Réfugiés dûment patentés. Pour un totale de 4 millions d'habitants, soit 25% de la population. Soit un rapport Fr/ Lib au minimum de… 2000.
Ile de France 18.000 Réfugiés soit 0,11% de la population. 


Quote-part Région Auvergne / Rhône-Alpes lors du démantellement de Calais : 1800 Réfugiés. 
Soit 0,025 de la population (+ refus frontal de « président » de Région).
Au 1er semestre 2016, noir sur blanc la France a « accueilli » (i.e octroi demandes d’asile) 270 demandeurs d'asile par million d'habitant. La moyenne européenne (U ?E) est de 565 par million d’habitants.La France est au 18-ième rang de l’U.E.

En Mai 2015, selon leur fameux « quotas » sauce « relocalisation » de l'U.E, la France s'était engagée à accueillir sur les 18 mois 30.000 Réfugiés, au sens « octroyer 30.000 droits d'asile ». Ce qui était déjà assez mesquin, puisque àa ne correspond même pas à 1 Réfugié par commune (France : 36000 communes).

Eh bien tenez-vous bien, la France est même très très loin d'avoir rempli cet engagement déjà très mesquin. Indigne, juste indigne : de
Mai 2015 (date du décret « U.E » de ces ratios de « relocalisation » U.E - càd les États qui la composent cette « union ») à fin 2016, il y a eu en France 2300 octrois de droit d’asile. Pour ce chiffre j'ai du recouper plusieurs sources pour bien vérifier, tant je le trouvais moi-même ahurissant... Ça représente respectivement 0,045% et 0,0035% de la polulation hexagonale... mais ces chiffres ne veulent plus rien dire, tellement ils sont ridicules.

De 2014 à fin 2016, pour le nombre de Réfugiés rapporté au nombre d'habitants (soit 0.15%) 
: la France au 12-ième rang de l’U.E, derrière même des pays comme la Hongrie et l’Autriche…
En 2014, U.E : 15% c'est la proportion de demandes de droit d'asile ayant abouti. Ici 90.000 sur 625.000.
En 2015 puis 2016, suite à ce qu’on appelle un peu facilement « 
la crise migratoire », ce taux est grimpé à environ 50%. Notamment suite à la crise syrienne, mais pas seulement.
France 
: sur la période mai 2015-fin 2016, environ 30% des demandeurs d’asile l’ont obtenu [Allemagne : pas loin de 70%].

Nota bene : il faut aussi dire qu’en Allemagne les Réfugiés et Migrants sont « un peu moins bronzés », donc évidemment ça aide… En effet chacun sait que plus la couleur de peau est foncée, plus le taux d’obtention du droit d’asile est faible [« Étonnant, non ? »]
2015 : la France dans le peloton de queue des 8 pays de l’U.E où ce ratio est le plus faible [source : Eurostat]. Et encore... il faut bien voir que ceux qui parviennent jusqu'à Lampedusa ou Lesbos, bin ce sont souvent les plus éduqués et les plus riches... Bref, ceux qui ont les "moyens" de tenter leur chance à la roulette russe en payant les réseaux de passeurs... Des réseaux de passeurs que cette "politique d'accueil" européenne indigne ne font qu'engraisser... tandis qu'on va même jusqu'à s'en prendre aux Aidants bénévoles, activistes ou pas...

FRANCE, « Terre d’Accueil » et « Mère-Patrie des Droits de l’Homme » [défense de rire !!!]


Rappel : au tout début du démantellement à Calais le sieur le sire Cazeneuve avait déclaré, avec son air constipé qui lui sied si bien : « Je suis opposé au dublinage, il n’y aura pas de dublinage, ou très peu » (sic).


Résultat des courses 
: suit au démantellement sur Calais, environ 30% des Réfugiés et Migrants ayant atterri dans leurs « CAO » sont dublinés. Et environ 10% des déboutés du droit d’asile sont expulsés.
On a répandu l’idée que l’évacuation de force de la « Jungle » de Calais se faisait à titre « humanitaire » (svp prière de ne pas "rire"). En effet, en théorie et noir sur blanc 80% des habitants de la « Jungle » et parachutés dans des « CAO » seraient éligibles au droit d’asile. Mais combien seulement veulents demander un droit d’asile en France ? Pour combien d’entre eux était-ce le but de leur chemin de croix migratoire ? Quelle est donc la proportion de ceux et celles sur lesquel(le)s les autorités ont fait pression, d’une façon ou d’une autre, pour déposer une demande ne correspondant absolument pas à leur volonté ? 10% ? 20% ?

Et messieurs valls, hollande, cazeneuve & Cie viennent nous parler « d’humanitaire » ? Alors que tout ce cirque résulte surtout des magouilles en coulisses et en mode « donnant / donnant » entre autorités britanniques et françaises, entre autorités françaises et italiennes, etc. etc… « Humanitaire », donc ? C’est une farce, j’espère…
France, 2015 : en tout et pour tout 12.000 personnes correspondant au signalement de « Réfugié ».[les Le Pen, Sarko, Valls… : jouer sur la « réalité ressentie » (c.à.d. fabriquée de toutes pièces), par sur les faits ni sur les chiffres].


Début 2016 la France s'est engagée à recueillir 25.000 Réfugiés
(brillant baratin du Valls en réponse à Merkel et à ses centaines de milliers d'entrants, chacun s’en souvient). C’était déjà peau de chagrin, c’était déjà mesquin dès le départ. 
Et en plus de ça la France n’a même pas tenu ne fusse que ces (ses) piètres engagements…
Fin 2026 à combien en est-on ? 10.000 ? 15.000 ? Les seuls 7000 de la « Jungle » posaient déjà "problème", alors même que le taux d'éligibles au droit d’asile y était élevé voire trés élevé (Soudanais, Erythréens, Afghans...)


C’est très simple : en France il n’y a pas même assez de demandeurs d’asile pour remplir ces quotas, étant donné qu’au sein des communautés Réfugiés et Migrants (ces réseaux sont très bien informés) la France est l’un des pays qui a la plus sale réputation en matière d’accueil… C’est sans doute ça que les Lepen, Sarko, Fillon, Valls etc. qualifient chacun à leur manière « d’invasion ».

Structurel, France, longue période


L’immigration représente au sein de la population une part située entre 7% et 10%. Cette part est à peu près stable depuis un siècle [lapalissade : un ex-immigré tanké sur le sol français depuis des lustres et ayant obtenu la nationalité française n’est plus un « immigré », par exemple l’ex-exilé qu’est le père d’un Sarkozy n’est plus « immigré ». Idem pour le père d’un Valls].


Part des immigrés dans la population (hors ressortissants de la communauté européenne qu’on n’a d’ailleurs pas pour habitude de qualifier « d’immigrés »…) : la France au rang 8 des pays de l’U.E où ce nombre est le plus faible : 5 pour 1000 habitants (R.U : 10, Allemagne : 11, Suède : 13) - source : Eurostat (2014).Nota : ici en toute logique on parle bien d’immigrés, pas d’ex-ressortissants étrangers ayant été naturalisés français)


Part de la population étrangère (ressortissants européens compris) : la France au 15-ème rang sur 28 pays (7%) - R.U 8,5%. Allemagne 9,5%) - source : Eurostat (2014).Nota : dans certains pays populistes d'Europe Centrale ce taux est au voisinage de 2%.
Taux de naturalisation (i.e. % de la population de nationalité étrangère ayant été naturalisée) : la France seulement au 11-ème rang sur 28 au sein de l’U.E - source : Eurostat (2014).

Nombre d’entrants Réfugiés et Migrants en Allemagne (entrants réfugiés) : 890.000 (2015)
en 2016 
: environ 300.000 en 2016.
La France a reçu 50.000 demandes d'asile en 2015/2016, soit 6% du seul volet européen.
(sur ces 50.000 demandes, elle n'en octroie que 30%)


Quand l'Europe a mis sur la table les quotas de répartition, à l’été 2015, la France s'est engagée à accueillir 20.000 Réfugiés. Ça correspond à 0,55 Réfugié par commune (France = 36.000 communes).
Enfin on rappelle que 3 millions 300.000 français vivent à l'étranger. Mais ceux-là bien sûr on les appelle pas « immigrés » : curieusement on préfère les appeler « expatriés ».
Et naturellement tout le monde trouve toutafé normal qu’ils aillent vivre et bosser là où ils veulent…


o.m

------------------
Sources : surtout GISTI, MIGREUROP, CIMADE, EUROSTAT