OliveM

OliveM
Poil à Gratter pour démanger

jeudi 24 mai 2018

BURE dans la Meuse [nouvelle ZAD à venir ?]

Olivier comme à priori tu bosses au CEA (?? @cea.fr ??), je me suis dit que tu serais peut-être intéressé par la petite excursion citoyenne prévue le 16 juin sur Bar-le-Duc.
Voire plus si affinités, car un certain "
Bure" n’est bien entendu pas bien loin de là (non non, pas « Bures sur Yvette », j’ai bien dit « Bure », « Bure » tout court :->)
Si ça te branche y'a même des cars qui sont affrétés ici et là, donc aussi au départ de Paname / Idf (mais malheureusement ce sont pas des cars "mâqueron", dsl).  

Après quoi dans ces cars 
non-mâqueron faut accepter la proximité/promiscuité collective avec la faune alternative voire activiste que( même toi) tu peux certainement deviner [:-~>], jeunesse estudiantine « pro »-Migrants etc etc.. comprise [pouaahhh !!! Je t'accorde que toute cette faune sent parfois la sueur et le chacal doré !]

Sinon à part ça pour ce wikende champêsssstre et meeuuuusien en perspective, voir aussi 
:  
-- http://www.stopcigeo-bure.eu/
-- 
https://www.mediapart.fr/journal/france/220218/evacuation-bure-le-coup-de-force-met-fin-au-dialogue
-- 
https://www.mediapart.fr/journal/france/170817/bure-juste-avant-que-mon-pied-saute-j-ai-vu-une-grenade-exploser-hauteur-de-tete
-- 
https://www.mediapart.fr/journal/france/200917/bure-ils-pointaient-leurs-armes-droit-sur-nous
-- 
https://www.mediapart.fr/journal/france/120717/nouveaux-doutes-sur-le-stockage-des-dechets-nucleaires-bure
-- 
https://www.mediapart.fr/journal/france/310717/bure-les-dechets-nucleaires-aura-passe-une-vie-avec-ca

-- etc etc. etc… (entretemps grâce à ces sales « terroristes » de zadistes (*) la merde en barre aéroportuaire de NDDL aura été abandonnée==> à qui le tour ?
---------------
(*) sales « terroristes » de zadistes figurant eux aussi parmi les activistes qui « justifient » évidemment bien plus que les trop fameux "djihadistes" l'état d'urgence qu'on sait, désormais gravé et banalisé dans la loi de droit commun... 

Enfin Olivier si tu peux please n'oublie pas de passer le bonjour au pot de fleur « écolo-télévisuel » (2) que tu sais, ainsi qu’aux CRS de son pote le cancer du Collomb… Bref, ce grand escogriffe et plaisantin de « nicolas hublot » qui leur sert de petit cache-sexe « écolo » pour repeindre en « vert » barres d'uranium venues du Nord Niger [au bas-prix qu’on sait, donc sur le dos des populations locales…] et autres merdes en barre radioactives qui vont avec, et dont on ne sait toujours pas quoi faire [pour ne s’en tenir qu’à ça, là on la fait très courte (…)]

Et pour conclure deux secondes de sérieux :  
R.I.P  RÉMI.
[en pensant à SIVENS et, surtout, en pensée à sa famille et à leurs proches]
On n'oublie pas, on pardonne pas. Pas de Justice, pas de paix.

A+ et au 16 juin j'espère 
:-))
Bises nucléaires [et atomiques en plus] :-))
(taquinous) Olive M, alias "l'affreux Montellus soit-disant « contre tout » etsoit disant « pour rien »et blah-blah-blah et blah-blah-blah et patati et patata (svp prière de ne pas rire)
-------------------------------------------------
http://montelol.fototime.com/ACCUEIL
http://humeurs-olivem.blogspot.com/
http://photos.parawing.net/gallery/olive
-------------------------------------------------


mardi 1 mai 2018

Constats et commentaires : 1er mai à Paris


En guise de commentaires ici un copier-coller d’une prose commise par ailleurs (bien trop longue, désolé). Avec quelques autres images je prends la peine de joindre ici, voici les captures d’écran que j’ai « commises » une fois abreuvé de lacrymo pour ces bourrins de CRS sur le sort desquels certains semblent donc devoir s’épancher, faire de mieux…
===>
http://www.fototime.com/inv/025D56CACF3EFE9

COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS que ce sont toujours les Mc Do, les distribes de banque et les abribus de ce milliardaire de Decaux qui soient pétés (ce que vous appelez pompeusement le « mobilier urbain », donc)… et qu’ils ne sont jamais protégés ne fusse qu’en collant devant quelques crétins de ces CRS, au lieu de tous nous faire chier pour rien et un peu partout avec ces robocops, dans ces manifs ? On peut savoir ?

Et dans la même veine : COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS donc que, de plus en plus souvent, quand un groupe de blackblocs (*) pètent un distrib de banque du CAC40 ou un abribus sauce Decaux-CAC40, les quidams manifestants Lambda applaudissent et/ou les soutiennent implicitement ?  Au plan réellement politique du terme, vous croyez pas que c’est plutôt là-dessus qu’il faudrait s’interroger ?
---------
(*) car autant appeler les gens par leur nom, au lieu de faire tourner en boucle et de façon névrotico-masturbatoire ce terme de « casseurs », comme le Mâqueron, comme le Wauquiez, comme la Le P’Haine… là aussi histoire d’alarmer le bon petit mouton de Français moyen en diabolisant bien plus que nécessaire ces trop fameux « blackblocs » ?…
----------------------------------------

Et là sur BFM & Cie ça y est, ça tourne à « bloc » et en boucle : les manifestants se sont fait « voler leur défilé par les "casseurs" » et patati et patata… Y compris par exemple ce triste guignol de coco du nom de « Ian Brossat » qui ne trouve rien d’autre à faire, bien entendu, de parler de « 1200 abrutis »…
Mais sans parler une seule du mode de gestion "CRS" qui évidemment est sciemment calculé… puisque même dans le pire des cas (celui qu’ils décrivent comme ils le décrivent) ils étaient toutafé informés et qu’ils n’ont rien branlé… Sans même parler de l’enfumage est servi là de façon frontale et très « offizzzielle » par l’une des chevilles ouvrières du cancer du collomb, un « préfet de police » du nom de « delpuech »…
----------------------------------------

A supposer même que certains gogos veuillent distiller le message comme quoi ce défilé du 1er mai leur aurait été « volé » par ces « casseurs », que le raccourci serait très spécieux puisque les premiers responsables sont le ministre de l’intérieur, son préfet, et leurs flics… Quand ils sont capables de parachuter 2500 robocops à NDDL pour punir 150 Zadistes, ils auront du mal à convaincre tout quidam normalement constitué qu’ils ne peuvent pas coller suffisamment de CRS devant un Mc Do et devant quelques abris-bus Decaux pour empêcher que ce soit fracassé. A ce stade d’enfumage il faut vraiment prendre les gens pour des cons.

Et pendant ce temps-là le Mâqueron part en balade en Australie un 1er mai, sachant que depuis 1 mois qu’il est toujours pour ainsi dire toujours en balade pour faire le beau, bonnes grosses pipes à ce taré de raciste caractérisé de Trump…
----------------------------------------

Avant de tourner en boucle sur ceux qu’on appelle les « casseurs », il vaudrait mieux se pencher sur le cas de ceux qui les laissent faire, pour ensuite gazer une bonne partie du reste des manifestants et décréter que la manif doit être en réalité éparpillée, déroutée, disloquée.

Après quoi quand on sait qu’il y a 70 milliards de fraude et « d’optimisation » fiscale par an, on va pas trop s’épancher sur le sort de quelques abris-bus Decaux, sur 2 ou 3 distributeurs de billets de banque des grosses banques ou sur un « Mac Do ». Faut quand même pas trop se foutre de la gueule du monde. Moi perso ça m’est même arrivé d’applaudir en voyant ça, comme de plus en plus de quidams manifestants Lambda.

D’ailleurs c’est d’abord là-dessus qu’il faudrait s’interroger, ainsi que sur ce qui fait que 1200 cagoulés (*) puissent se pointer pour ainsi dire tranquillement à une Marche du 1er mai, sachant que les services de renseignement le savent parfaitement, AVANT… et que ceux qui se font serrer ne le sont QU’APRES (…)
En même temps fôpas s’illusionner :-) c’est quand même pas l’establishment politique qu’on sait qui va se mettre en mode « insurrection », de quelque bord qu’elle soit :-D . Ne fusse qu’au plan mental et par procuration…
------------
(*)
soit disant « 1200 », hein… parce qu’à la source cette info-là n’est qu’une info d’Etat… Et le fait que dans la foulée les intéressés aient revendiqué ce chiffre (voir sur Paris-Luttes Infos notamment), alors c’est juste dans la logique de toute revendication ex-post à partir du moment où de tels chiffres sont balancés par les « Autorités »…

Il est vrai qu’avec ces quelques abris-bus et un Mc Do, « l’Ordre républicain » dont parle en boucle le sieur Mâqueron est dangereusement mis en péril !  (svp prière de ne pas rire). Mais bien entendu quand sous prétexte de ces quelques déprédations matérielles des centaines de robocops reçoivent pour ordre de gazer tout le monde et d’en matraquer aussi certains, alors là cet « Ordre républicain » est toutafé respecté, il est toutafé garanti !...
Quel gros foutage de gueule, quand même…

Non, ce ne sont pas les "blackblocs" en tant que tels qui ont empêché cette marche du 1er mai, comme on le rabache en boucle sur la lucarne à blaireaux genre BFM & Cie....
Ce sont surtout les modes de "gestion" des abrutis de la Place Beaux-Veaux, qui comme d'habitude ont laissé faire puis en ont profité pour semer la merde et gazer tout le monde y compris les gens tout à fait pacifiques, venus en famille et avec les gamins... 
Et ces « modes de gestion » ne doivent évidemment rien au hasard.  Moyennant quoi à la manif suivante il y aura encore plus de ces manifestants qui ne viendront plus et qui préféreront « rester chez eux » (depuis le printemps 2016 on en connait tous déjà plein). Et moyennant quoi quelque part la boucle sera bouclée, les « Autorités » auront réussi leur coup. On rappelle que tous les services de renseignement étaient évidemment fait au parfum… et que si ces gugusses de chez collomb nous racontaient le contraire ce sera encore plus grave…

Evidemment, que la manœuvre de l’Etat est de laisser ce genre de manif dégénérer afin de saquer physiquement tout le monde juste dans la foulée, puis pour en profiter dans la foulée pour disloquer la dite manif, puis pour faire dans l’amalgame implicite sur les chaînes d’info en continu sur les chaînes de manipulation en continu discréditer le mouvement syndical ainsi que les mouvements associatifs présents sur place.
Enfin dernier point :  les blackblocs qu’on se complait à appeler en boucle et en reboucle « les casseurs » pètent peut-être du matériel, personne ne viendra dire le contraire. Mais eux au moins ils n’ont jamais cassé de personnes ni de manifestants. Ce n’est pas comme ces vrais casseurs d’Etat alias les CRS & Co, quand ces dits « CRS » & Co gazent et/ou cassent du manifestant… quels que soient les prétextes invoqués… et quels que soient les subterfuges utilisés (comme ici, une fois de plus… toujours les mêmes techniques d’intimidation d’Etat).
o.m









dimanche 29 avril 2018

Une Mâqueronnie de facto complice de l'ultra-droite

Un Mâqueronnie complice de l'ultra-droite jusque dans le phagocytage de l'appareil judiciaire et dans le dévoiement de la justice humaine...    

Au sujet de ce qui s'est passé au Col de l'Echelle et du côté de Briançon ces derniers jours : juste consternant, juste lamentable.
==>
https://www.mediapart.fr/journal/france/280418/migrants-dans-les-hautes-alpes-les-raisons-dun-deux-poids-deux-mesures

Des mecs finissent en détention provisoire pour délit de solidarité, pendant que des fafs du « G.I » se livrent ouvertement à de la chasse aux Migrants sans même être inquiétés par les autorités (parodie « d'enquête  judiciaire » à peine ouverte et aussitôt bouclée). C'est là qu'on voit que notre système est dévoyé jusqu'à la moelle, c'est à dire jusqu'à ses composantes administratives et judiciaires...

Pas une seule interpellation et des contrôles de pacotille pour les uns (les fafs de l'ultradroite, même sciemment «
 disciplinés » (...)... et à l’issue de la marche qualifiée de « pro-migrants » par cet enculé de procureur, six personnes interpellées dont 3 en taule... et même  transférés aux Baumettes à Marseille !!!
Et en retenant la « bande organisée » comme qualification ce fils de pute de procureur a même fait doubler la peine encourue : jusqu’à dix ans de prison et 750 000 euros d’amende.

C'est là que l'appareil d'Etat affiche ses vraies déviances et une forme de complicité 200% faux-cul y compris avec la droite extrême, une complicité qui ne dit pas son nom dès lors qu'il s'agit de harceler ces Migrants.
Là je me disais qu'à ce rythme en Europe on n'aura bientôt plus rien à envier à la Hongrie et à la Slovaquie...
Et bien je ne suis pas le seul à le dire :

[extrait]
Après une semaine de ce « spectacle » inédit en France (pas loin d’évoquer certaines scènes de la Hongrie de Victor Orbán)


Ce Mâqueron et ses potes ne font rien d'autre que laisser faire les fascistes, et en s'abaissant de la sorte dans les faitrs ils se comportent eux-même comme des graines de fascistes, même si tout est fait « pour y mettre les formes ». Et bien entendu sur ce terrain-là comme ailleurs la technique utilisé par ce pouvoir c'est aussi de diviser... ici de tout faire pour diviser les sphères associatives, militantes et activistes sciemment qualifiées de « pro-Migrants »...

Le verdict du proc de Gap est à l'image de ce qui nous est servie comme politique « migratoire » dans ce pays : les actes de solidarité sont des délits poursuivis au pénal, tandis que les actes de harcèlement, d'intilmidatioin, de violence psychologique et de disuasion caractérisés (dont en termes de violence plus « physique » on ne sait pas tout, et dont on ne saura en fait jamais tout puisque l'enquête a été « classé sans suite en moins de 24 heures...). C'est la porte ouverte à la récidive, et de plus en plus ouvertement, à ce qui constitue bel eet bien une forme de ratonnade... Les tarés en question installe des grillages et des piquets en montagne sans aucunes autorisations administratives ni préfectorales ni municipales, pas plus qu'ils n'ont même déposé quoi que ce soit en préfecture pour ce genre de rassemblements et pour ce genre d'agissements en réunion ( ???en bande organisée?)... La 
« passivité » des gendarmes qui révolte à juste titre les bénévoles de Briançon trouve juste son pendant dans le mutisme d'un Mâqueron, selon l'adage bien conne « qui ne dit mot consent ».
Et la boucle de la honte est bouclée.

[extrait]
Dès jeudi, au niveau national, le collectif « 
Délinquants solidaires » (Gisti, Cimade, Emmaüs, Médecins du monde, LDH, etc.) s’est d'ailleurs inquiété, dans un communiqué, « du peu de cas qui est fait par les pouvoirs publics de l’expression sans complexes d’une xénophobie et du blocage des frontières ».
« Les autorités ont permis à Génération identitaire de continuer à parader et à répandre leurs idées nauséabondes en toute tranquillité », s’offusque aussi Agnès Antoine, du réseau local « Tous migrants ».

Et ce faux-cul de proc de Gap qui ne s'improvise là rien d'autre que cheville ouvrière du binôme Collomb / Mâqueron... :
« Aucune plainte, ni aucun fait susceptible de qualifications délictuelles n’a été porté à ma connaissance », a-t-il répété toute la semaine. Parce qu'il faut sans doute attendre des Migrants que dans certaines situations ils aillent se livrer... pour porter plainte, c'est bien ça. Quelle indignité jusque dans la honte... En France le climat est décidément de plus en plus moisi, et les gus sensés nous « gouverner » en portent une part de responsabilité de plus en plus lourde. C'est juste à gerber...
Ce perpétuel double langage trouve présent sin prolongement dans ce genre de 2 poids 2 mesures, pour ainsi dire revendiquées par les autorités, judiciaires comprises. Il y a bel et bien là une forme de complicité, de plus en plus patente. Où s'arrêtera-t-on dans cette fuite en avant institutionnelle et insidieuse vers la honte et vers l'innomable .

o.m

mardi 17 avril 2018

Quand un Mâqueron se fait bananer par un Plenel (et aussi un peu par un Bourdin)

- 1 – il nous raconte « croire au dialogue social au bon niveau » (sic), et 2 phrases plus loin seulement (!!!) il assène le fait que la loi « SNCF » sera voté à l'assemblée dans quelques jours (comprenez : par ses marionnettes parlementaires)... Alors même que le personnel SNCF reste en grève perlée et qu'ils sont toujours aussi mordicus contre. En clair : le « bon niveau de dialogue social » c'est son niveau à lui . Autant dire que ça n'a rien de social là-dedans, par construction même c'est juste un monologue présidentiel). A ce stade de farce et d'aplomb, la ficelle est un peu grosse !!!....... Et de nous raconter qu'une fois la loi promulguée... il y aura un dialogue social dans l'entreprise. C'est tellement gros qu'on se pince (...)

 - 2 - en fait on boucle les texte de décrets, et on « discute » après (c'est quasiment dit tecto, en haussant nettement le ton et en jouant les gros bras). Autant dire que c'est une parodie de « négociation ». Juste une farce.

 - 3 - le problème n'est pas seulement ce que décide ce petit Napoléon. Le problème c'est aussi (et encore plus?) la façon purement verticale dont ça se décide.

 - 4 - le pouvoir du Parlement est nul. Les agissements de Mâqueron se font sans aucun contrôle parlementaire, surtout quand le Parlement n'est qu'un bande de godillots, de pots de fleurs. Pour se justifier le Mâqueron ne sait faire que se réfugier derrière une constitution « adoptée par référendum »... en 1958 soit il y a 60 ans (ce qui est juste grotesque !!!). Pouvoir solitaire et pouvoir purement vertical comme ne peut que le constater Plenel, bref un pouvoir en fait autoritariste. Et le 1er problème est là, il conditionne tout le reste. Car c'est comme ça dans tous les domaines et c'est ça qui ça qui constitue la marque de fabrique de cette « gouvernance » dans tous les domaines. C'est en fait un pouvoir monarchique. Le Parlement, c'est du vent. Le débat au Parlement dont ose se prévaloir ce Mâqueron, il n'a lieu qu'après que l'exécutif ait pris ses décisions, non sans avoir clamé haut et fort dès le tout départ que de toute façon en cas de désaccord il passerait en force (dernier exemple en date : la SNCF). Comme le constate très justement Plenel ce n'est donc pas « la République en marche » mais bien c'est « la République en force ».

 - 5 - quand on lui met sous le nez le fait que ça gueule un peu de tous les côtés (sauf du côté du CAC 40 et des névrosés anti-Migrations), comme le fait Plenel, alors c'est qu'on fait dans la « malhonnêteté intellectuelle » [SIC - ©Mâqueron].

 - 6 - quand les Ephad ou les cheminots ou les fonctionnaires ou les jeunes (facultés, NDDL) descendent dans la rue, ce sont des « minorités qui font dans la tyrannie » [SIC - ©Mâqueron]

 - 7 - quand un Bourdin lui dit qu'il a trouvé de l'argent, 60 à 80 milliards par an...le Mâqueron comprend et sait de lui-même de quoi il s'agit : de fraude fiscale. C.Q.F.D.

 - 8 - oui quand le Mâqueron se défile de façon candide sur la fraude fiscale en blah-blah-tant sur « l'optimistion fiscale », il se permet de le faire sur un ton professoral et le Plenel a évidemment raison de lui signaler qu'il n'est pas le professeur, et que les journalistes ne sont pas ses élèves (en tous cas pas lui, un Plenel n'est en effet pas une Delahousse-de-canapé). D'autant plus, et chacun sait bien, que « l'optimistion fiscale » n'est rien d'autre qu'une fraude fiscale affublée des parures bercyiennes de la « légalité », rien d'autre : dans un cas comme dans l'autre il s'agit bien d'évasion fiscale. Et quand l'ex-Rotshild Mâqueron nous raconte qu'il le « condamne », il nous sort le même blah-blah que tous ses prédecesseurs qui eux non plus n'ont rien fait. C.Q.F.D. Sur ce point (son grand pote Bernard Arnault) il nous raconte juste « qu'il n'est pas là pour juger tel ou tel » (ça, on l'avait compris!) - par contre pour ce qui est de juger les Migrants, par exemple, alors là il est bien là (cf. tout ce que se permet comme merde en barre son cancer du Collomb).

 - 9 - sur ce point précis de la fraude et de l'évasion fiscale Bourdin et plus encore Plenel lui ont taillé un short : le Mâqueron a bel et bien maintenu le « verrou de Bercy » qui contrairement à d'autres pays (Italie, Allemagne, R.U...) empêche de diligenter des investigations judiciaires et des poursuites pénales contre les fautifs. Personnellement j'aurai rajouté ceci : depuis un an comme sur les dernières années écoulées, les effectifs de service des impôts en charge de la fraude fiscale « de haut niveau » ont continué d'être réduits : au sein du service des Impôts ces mecs-là continuent de voir leurs effectifs diminuer. Là aussi C.Q.F.D. Le Mâqueron est lui-même passé par Bercy (et pour ça il n'y a rien fait lui non plus). Et là tout ce qu'il trouve à répondre à Plenel, grosso merdo, c'est qu'en tant que prez de la république il « n'a pas le pouvoir de » !!! Enorme. C'est ENORME. C'est juste le bal du faux-cul.

 - 10 - Il nous raconte qu'il n'a jamais parlé de « ruissellement » : il n'a peut-être jamais prononcé le mot de « ruissellement » in-extenso, mais sa seule politique fiscale qui favorise les 10% de Français les plus riches (et même le 1% de Français les plus riches au sein de ce dernier décile!) tout en nous racontant que c'est « ça » qui va améliorer la situation du pays (et résoudre les problèmes des Français)... noir sur blanc c'est bien la théorie du « ruissellement ». Donc là aussi c'est le grand bal du faux-cul.

 - 11 - Quand Mâqueron ose prétendre à l'arrache que « l'INSEE s'est trompé sur le séquencement des réformes » et qu'il est « revenu là-dessus », en tant qu'agent de l'INSEE je rentre pas dans les détails mais c'est totalement forlklorique et je me dis qu'il est dommage que je n'aie pas été sur le plateau à ce moment précis. L'INSEE ne s'est absolument pas trompé là-dessus, justement c'est au contraire l'un des points précis qui font que la note de conjoncture du 20 décembre 2017 conclut bel et bien à une perte de pouvoir d'achat à venir en 2018 pour une majorité de Français. Et c'est justement bien ce constat qui leur a fait tant maloku, et qui a déclenché l'avalanche de dénigrements qu'on sait, notamment du côté des deux clowns en Economie que sont les Castaner et Grivaux. ==> donc sur ce point précus ==> dans son cul, au Mâqueron.

 - 12 - Quand il prétend en 3 coups de cuiller à pot que la SNCF est « 30% moins performante » que chez ses voisins, indépendamment qu'un tel chiffre global de « performance » s'agissant d'un service public n'a évidemment ni queue ni tête, c'est totalement folklorique. On se demande bien à quel schéma d'analyse des performance il peut bien se référer pour balancer des âneries de ce calibre. La remarque vaut notamment par rapport à l'Allemagne, et plus encore par rapport au R.U où une majorité de l'opinion souhaite désormais revenir sur les provatisations su chemin de fer britannique qui s'est révélé 10 ans plus tard être une quasi-catastrophe... On rappelle quand même qu'en matière de transport, Mâqueron c'est d'abord les « cars Mâqueron » qui polluent et qui servent d'alibi de merde pour dézinguer ce qui reste de chemin de fer en Région. Exemple édifiant : le frêt a été pivatisé, il perd chaque année des sommes plus énormes, et personne n'en parle.

 - 13 - là-dessus comme sur le reste des choix stratégiques faits à la SNCF depuis 15 ans, Plenel l'a bien mouché pour ce qui est du « qui est responsable de quoi » au sein de cette SNCF (ce sont même parfois certains de ses ministres actuels qui y sévissaient en très haut lieu, et qui s'y faisaient des couilles en or !). Ceci dit c'est vrai que c'est très commode de nous parler sans matin midi et soir « cheminots », évidemment... Mâqueron et la SNCF : uniquement un baratin à charge. Et en plus un baratin 100% à charge souvent spécieux, pour ne pas dire carrément fallacieux. Le matin de lundi, même l'un des cadors de cette crèmerie syndicale collaborationniste du nom de « CFDT » disait qu'il aurait voulu ne faire que jeter de l'huile sur le feu qu'il ne s'y serait pas pris autrement.

 - 14 - les étudiants : même pas foutu d'assumer les propos de provocation caractérisée qu'il a pu avoir : rien dans le froc. Une fois face à un mec comme Plenel, il n'a plus que de la débine verbale. Et de faire dans la nouvelle provocation en qualifiant certaines étudiants de « violents »... à l'heure où ce gugusse continue de faire cogner sur les Migrants et de parachuter 2500 robocops à NDDL pour déloger une centaine de résidents. Inutile de dire qu'il n'aurait évidemment pas les couilles d'aller répéter ce genre de merde en barre dans les amphis de Tolbiac (...) Juste la réthorique du trop fameux « désordre » (sic), bref le trop fameux baratin sur la « chienlit » (même dans ce registre le Mâqueron n'a pas réinventé le bidon de deux litres). Pour éviter de parler du fond, on vous parle de « désordre » et de « manipulation », exactement comme cet enculé de Pasqua nous parlait de « déstabilisation » et de « complot étranger » il y a 30 ans au moment des lois Devaquet (et on connaît la suite, Malik Oussekine compris...). C'est là qu'on voit que depuis mai 68 en fait rien n'a changé. Et si les CRS ne sont pas encore intervenus à Tolbiac, il le dit lui-même texto : c'est juste parce que c'est un tour et que ça fait flipper le préfet de police, rien d'autre (...). En bon français (et il ne s'en rend même pas compte, ce con) ce n'est pas l'envie qui lui en manque.

- 15 - NDDL [1] : quand il dit qu'il n'y a plus aucune raison d'être sur place pour les Zadistes », là aussi ce sont de gros bobards. Dans le moins pire des cas c'est simplistes et caricatural, dans le plus pire des cas c'est totalement spécieux. Là c'est l'un des points sur lequel ce petit Bénito n'aura pas même permis à Plenel d'en placer une. Il a fallu plus de 5 minutes de persévérance à Plenel pour pouvoir enfin parle une minute, pour pouvoir enfin expliquer pourquoi ce qu'il raconte là sur les occupations prétendument « illégale » et pourquoi ce qu'il pérorait en boucle sur la « méthode » en cours à NDDL est juste FAUX. Et pour cause... là aussi le Plenel aura fini par dézinguer son baratin. Et là le Mâqueron et son unique modèle individualiste se sont trouvés « un peu cons ». Ça aussi c'est hautement révélateur de la « méthode » Mâqueron.

 - 16 - NDDL [2] : là aussi tout ce qu'il a à la bouche, faute de mieux, c'est la sempiternelle rangaine éculée de « l'Ordre », celle qu'il qualifie pompeusement « d'ordre républicain » (sic). Et cet enculé de nous gaver en pleurnichant sur la « soixantaine de flics blessés sur place »... sans même mentionner, mais là c'est la tarte à la crème habituelle, le nombre évidemment bien plus élevés de locaux qui auront été blessés – et en moyenne bien plus sérieusement vien évidemment. En dépit de ses dénégation ,gonflées mais assez pathétiques, seuls les projets allant dans le sens productiviste néolibéral de ce Mâqueron retiennent l'attention de cette conne de Préfette... Et quand on lui met sous le nez cet état de fait, il qualifie ça « d'arguments fallacieux » sans aucune autre forme de procès.

 - 17 - NDDL [3] : oui, le Hulot était contre cette évacuation par la force disproportionnée. Simplement ce Hulot il n'a pas les couilles d'en tirer les conséquences quant à son petit maroquin : c'est comme pour Bure et pour le nucléaire... Pour lui les projets alternatifs entrevus sur place sur le long terme agricole sont « des projets du désordre ». En 1982 si Mitterrand avait raisonné de façon aussi stupide et aussi bornée, on n'aurait jamais eu ce qu'est devenu par la suite le Plateau du Larzac. C'est la vérité des faits. Et en qualifiant là aussi ces zadistes de simples provocateurs du désordre il qualifie au passage d'abrutis tous ceux qui à l'époque ont géré de façon diamétralement opposée au Larzac... C'est bien là aussi qu'on voit que ce petit Mâqueron n'a pas l'étoffe du « politique », et qu'il ne se comporte que comme un peit expert-comptable néolibéral à la gomme. Moi mon avis perso c'est que depuis 50 ans que dure cette « plaisanterie » et que certains s'y opposent (souvent des agriculteurs, d'ailleurs), il n'y a plus dans ce coin aucune occupation « illégale ».

 - 18 - la suite : au rayon « faux-cul » et « double langage », c'était pas mal gratiné non plus : non, en toute « humilité » bien entendu (svp prière de ne pas rire) il ne croît pas en la « toute puissance » (en fait ses dérives quasi-monarchiques) de sa fonction présidentielle, telle que la décrivait lui-même son mentor en philosophie de bazar : sauf que ce petit Bénito passe le plus clair de son temps à envoyer les CRS un peu de tous les côtés. Cherchez l'erreur !!!

 - 19 - seul petit cache-sexe : l'élection et le mandat électif soit disant « populaire » dont il fut gratifié (voir un peu plus bas). Moyennant quoi entre deux scrutins présidentiels monarchiques, le bon petit veau de Français moyen (comme disait De Gaule lui-même) n'aurait plus rien à dire et n'aurait plus qu'à laisser faire sans rien dire toute la merde en barre que le gus en place entend disséminer. C'est ça le plus grave, dans notre « démocratie » représentative monarchique qui n'est en réalité et de plus en plus une grosse farce : c'est que sous couvert d'un scrutin tous les 5 ans le gugusse élu devrait pouvoir faire tout ce qu'il veut... alors même qu'il y a plus de gens qui sont restés chez eux que de gens qui sont allés voter. Comme dit là encore très justement Plenel : logiciel en mode « carte blanche », névroses en mode « chèque en blanc »... et du coup juste des passages en force. Alors qu'électoralement ce mec-là n'est en réalité pas grand-chose... Quand on vous disait que c'est de la merde en barre, cette Mâqueronnie d'experts-comptable à la gomme et plus ou moins réactionnaire...

 - 20 - « coagulation des luttes » : là le Mâqueron nous fait part de ses hantises. Et du coup c'est un peu la méthode Coué, ici de façon incantatoire. Visiblement pour qu'il cherche à s'auto-convaincre à ce point c'est qu'il a un petit « soucis » quelque part. Et d'ailleurs c'est bien pour ça qu'il envoie les CRS de tous les côtés. Pas besoin d'avoir fait une Thèse à Sciences-Po pour comprendre ça. D'ailleurs c'est toujours comme ça, pour ce qui est de leurs névroses « convergence des luttes » : il n'y a que ça qui puisse faire fait reculer ces petits bénito néolibéraux.

 - 21 - Sauf que malheureusement 4 fois sur 5 les Français sont des veaux. La vraie chance d'un mec comme ce Mâqueron, c'est ça. Moyennant quoi après-coup ce sont ces mêmes Français qui « trinquent » (...) Les français méritent juste les présidents qu'ils ont. Ce sont de grands masos. Et ce que les Français aiment bien, aussi, ce sont les prezs très fiers à bras. On raille souvent les Russes avec le Poutine, à juste titre, mais ce genre de trucs n'est pas absent non plus chez les Français. Pour s'en convaincre il suffit de voir l'oscillomètre sondagier à chaque fois que nos bdasses vont coller quelques bombes à l'extérieur, quelles que soient les raisons invoquées. C'est un peu comme un réflexe de Pavolv.

 Or dans la quasi-totalité des cas 3 ou 4 ans plus tard les résultats un peu pathétiques. Le meilleur « exemple » c'est sans doute celui de mon pays natal, la RCA : avec ce crétin de LeDrian qui, il ya un an, venait encore jouer les gros bras en cocoriquant et en s'auto-congratulant comme quoi « ils avaient fait le job »... Quand on voit le résultat 5 plus tard il n'y a pourtant pas de quoi pavoiser. Mais de ça plus personne ne parle. Et c'est encore moins le petit Mâqueron qui sera venu nous en parler le 15 au soir. Or dans le meilleur des cas ça devrait commander au minimum de retenue et un minimum de pudeur à un mec comme Le Drian. C'est bien là qu'on voit à quel point les opérations « extérieures » sont instrumentalisées sur le plan intérieur. Pour le Mali c'est un peu le même scénario. On ne peut plus y foutre les pieds, même à Djénné, à Mopti ou à Douentza. A chaque fois c'est le même scénario. Ce qui se passe à Gao, à Tombouctou et même désormais à Djénné et à Mopti c'est à nouveau de pire en pire. Au-delà des bidasses et de leur armes électroniques les Français ne sont jamais foutus de promouvoir de solutions politiques... et encore moins ce « Le Drian »... Mais ça ne les empêche pas de venir jouer les gros bras...

 - 22 - sa version idyllique de son action économique comme suoi ça vise à la « relance » et au redéploient de notre potentiel social : tout ça c'est du blah-blah. Sa politique est une politique néolibérale. C'est un parti pris. C'est son choix. Si les partis-pris néolibéraux conduisait à une réallocation optimale des ressources à l'échelon macro, ça se saurait. C'est juste de l'enfumage. En dépit de ses dénégations il a été demande au secteur public hospitalier plus d'1,6 milliards d'économie. Le Mâqueron répète 4 ou 5 fois qu'il faut « réinvestir » (sic) et qu'on va « réinvestir » (re-sic). En fait tout le monde sait que pour remettre l'hôpital un peu à flot il faut réinvestir 10 milliards à minima. Et là on commence déjà par demander Hôpitaux de faire pas loin de deux milliards d'économie. Dans la série « Prenez les gens pour des truffes », c'est quand même pas mal gratiné ! Il partage tous les constats des deux gus, et il le répète 15 fois, mais concrètement il ne nous dit pas ce qu'il va faire.

Quand on voit dans quel état est déjà ce secteur public hospitalier, inutile de dire que c'est pas le Mâqueron qui va conduire qui que ce soit à un optimum hospitalier quel qu'il soit. C'est vraiment prendre les gens pour des cons, à commencer par les aide-soignantes et les infirmières. Le personnel hostpitalier peut « flipper sa race ». Dans le même temps, comme son CICE.1 sous Hollande a coûté des dizaines de milliards (transfert de la sphère Ménages vers les sphères Entreprises) en rapportant peanu'ts en termes d'emploi (100.000 emplois environ – on a juste restauré un peu les marges d'exploitation, mpyennant quoi la distribution des dividendes des grosses boîtes ont encore accéléré leur fuite en avant à la hausse. Et là du coup il fait quoi ? Bin il propose d'en faire deux fois plus dans le même sens, vec son plan CICE.2 à baptiser « Macron.2 ». Car vous savez quoi ? Si ce qu'on a fait dans la mauvaise direction n'a pas fonctionné... c'est justement parce qu'on n'eest pas allé assez loin dans la mauvaise direction. Eh bien l'acharnement des paradigmes néolibéraux, résumé en une phrase c'est ça. Il suffisait d'y penser. Heureusement on est sauvé : Yabon Banania Mâqueron !

 - 23 - à part ça, toujours pour ce qui est de l'hôpital : beaucoup de bonnes intentions, beaucoup de défonçages de portes ouvertes, zéro engagements. « La bonne méthode c'est ci, la bonne méthode c'est ça, on va faire ci, on va faire comme ça, et patati, et patata... ». Sa phrase clé qui revient à x reprises : « C'est tout cela que nous allons faire » (sic). Ou encore : « On ira chercher de l'argent pour le faire » (re-sic). Sauf que dans la vraie vie le secteur hospitalier est déjà sur la pente de l'externalisation vers la médecine privée, et comme de juste pour ses branches les moins déficitaires, voire les plus bénéficiaires. Ne restera dans le giron du public que le noyau dur de ce qui est impossible à rentabiliser au sens capitaleux du terme, car nous sommes dans le secteur de la santé, pas dans celui des marchands de tapis. Les néolibéraux avancent toujours masqués, dans le sens où ils ne vous diront jamais qu'ils sont néolibéraux, et encore moins ce que ça signifie.

C'est comme ça, par exemple, qu'on ouvre le capital d'une SNCF tout en venant vous raconter qu'on n'est surtout pas en train de préparer le terrain pour privatiser. C'est un peu comme si on vous disait qu'on construit le bassin d'une piscine, mais que ce n'est surtout pas pour le remplir. C'est toujours pareil : c'est comme pour la Poste, et c'est comme pour la SNCF : par exemple dans un passé récent avec le Frêt. Et dans un proche avenir pour le reste. Donc inutile de dire que ça ne va aller qu'en s'accentuant, càd en empirant. Là c'est En Marche ! vers la médecine à deux vitesses. Et d'ailleurs c'est justement bien ça, la logique néolibérale...

- 24 - autre exemple de la farce mâqueronniste en matière hospitalière : la médecine préventive. Et de se lancer dans un bref plaidoyer comme quoi là aussi « C'est tout cela que nous allons faire », en nous parlant même de la pollution de l'air. Pas de bol : Mâqueron pour ce qui est de la « pollution de l'air » c'est d'abord les cars « Mâqueron ». Mauvaise pioche. Là aussi pur foutage de gueule. Tout ça en allant coller toutes les erreurs de choix stratégiques de la SNCF sur le dos des cheminots. Alors que les 400 millions par ans que coûtent en réalité le statut des cheminots c'est pour ainsi dire peanut's dans l'accroissement de la dette de la boîte. Encore une fois ce n'est pas le statut des cheminots qui fait la dette de la SNCF. Chaque année dans le même temps il y a un milliard et demi qui passent dans les frais financiers, soit 4 fois plus que ce que coûte le statut des cheminots. Et c'est même le Mâqueron qui le dit lui-même noir sur blanc, presque « innocamment ». On cropit rêver ==> là aussi : dans son cul. D'habitude on dit « c'est l'hôpital qui se fout de la charité », là il faut dire « c'est la charité qui se fout de l'hôpital  ». Lumineux.

 - 25 - l'instrumentalisation du 4-ième âge pour faire bosser tout le monde un jour par an à l'oeil : pour le Mâqueron « c'est une piste intéressante ». Sauf que le pognon est déjà là : ce « truc » rapportera mpoins que tous les cadeaux qu'on est en train de faire aux gra,des fortune, et pas seulement u fait de la suppression de l'ISF vantée ouvertement au nom de la tarte à la crème bien connue de « tous ces français les lus brillants qui vont fuir avec leurs capitaux, et qu'il faut retenir (on entendait déjà ça en 1981, quand on nous annonçait aussi l'arrivée des chars soviétiques sur la Place du Tocadéro). Au passage : ce mec fait mine de pouvoir confondre « les meilleurs talents » avec ceux qui sont le plus blindés de pognon et avec ces multinationales les plus friquées dont les actionnaires se gavent de dividendes, et de plus en plus. Là aussi on patauge en plein paradigme néolibéral, avec tout l'enfumage qui va avec.

 - 26 - quand Plenel le met au pied du mûr avec la violence disproportionnée de NDDL, le Mâqueron n'entend pas répondre à sa question : il annonce devoir « déconstruire » sa question (sic). C'est « marrant », parce que ce faux-cul de Philippe, il y a trois jours après avoir été interrogé sur la destruction systématique et ultra-violente de X lieux de vie à NDDL, il ne disait pas « on détruit des lieux de vie ». Il s'y refusait de façon sibylline en disant d'un air très sérieux « on déconstruit des lieux de vie » (sic).

 Donc on va envoyer des gus détruire le Palais de l'Elysée, et après dira aux gus en question de leur raconter qu'ils étaient simplement là pour « déconstruire le Palais de l'Elysée ». De même que sur Calais les CRS et les gendarmes mobiles ne sont pas là pour harceler les Migrants en « détruisant leurs cabanes » ni en « lacérant leurs toiles de tente » : que nenni, ils sont juste là pour les harceler en « déconstruisant leurs cabanes » et en « déconstruisant leurs toiles de tentes ». Autre exemple sémantique du même calibre : quand les zadistes de NDDL répliquent aux centaines de grenades explosives des flics du Mâqueron par quelques dizaines de tirs de cocktails molotov fabriqués artisanalement, alors là ce sont les zadistes qui sont « ultra-violents » (sic), tandis que les CRS « font preuve de sang-froid et d'un grand professionnalisme pour assurer l'Ordre public et la légalité » (sic - © ce cher Edouââââârd). Rien qu'au plan sémantique rarement un tel cynisme n'a été d'usage - à de pures faims de manipulation et d'enfumage.

[série en cours]

Plus largement par moment Bourdin et plus encore Plenel n'ont pas pu en placer une. Un vrai moulin à parole, 2 ou 3 moments où il n'était vraiment là que pour empêcher le Plenel de parler – tout ça via un laïus d'une totale inconsistance sur la forme... ne consistant qu'à jouer les gros bras sur la forme. Mais quand on gratte un peu le contenu, ce n'est rien d'autre que du vent néo-libéral, et le vent néolibéral n'a jamais rien prouvé nulle part si ce n'est sa totale inefficacité à l'échelon macro Par moment c'était monopolistique maqueronnien. Par moment c'en était presque caricatural. Encore une fois à un moment donné (NDDL) il a fallu plus de 5 minutes ) Plenel pour pouvoir en placer une... Au final qu'en reste-t-il après-coup ? Bin en fait pas grand-chose, et en tous cas pas grand-chose au niveau des annonces : il n'en aura pour ainsi dire fait aucune si ce n'est pour assurer au bon blaireau de Français moyen qu'il va envoyer encore plus de CRS... Bref, un président des riches complètement déconnecté et qui passe son temps à jouer les gros bras. Mais tout ça on le savait déjà...

dimanche 15 avril 2018

Déconstruire certains discours frelatés : be-carefuler sur la sémantique

[envoi gruppiert]Hi,

Déjà là juste ce petit post adressé aux auteurs de ce MOOC auquel je me suis inscrit par curiosité (Liège, Belg) : 
=====>> 
(...)

Bonjour,

Je me suis inscrit sur votre MOOC "Migrations internationales" (16/4/18), et en fait là j'aurais déjà une (« petite ») remarque à formuler.
C'est juste en lien avec votre vidéo de présentation via https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulg+108003+session02/about
Plus précisément c'est en 00'13" quand vous dites : "Pourquoi les Migrants cherchent-ils à rejoindre l'Europe ?"...
En effet à ma connaissance (et vous le savez sans doute mieux que moi) 70 ou 75 % (éventuellement à affiner statistiquement...) des Migrations sont des migrations Sud / Sud. En tous cas la grande majorité des gens du Sud qui migrent... migrent vers un autre pays du Sud (le plus souvent l'un des pays voisins). Sans même parler des déplacements de population au sein d'un même pays (migrations internes surtout - statistiquement parlant quand il s'agit d'un pays de grande superficie).
Bon je raconte tout ça mais encore une fois vous le savez à priori encore mieux que moi :-)

Ceci dit ça me semble quand même intéressant de la souligner, parce que d'une certaine façon ça montre bien à quel point nous sommes nous-mêmes conditionnés par certains discours ambiants, presque "à l'insu de notre propre gré" :-). E là c'est comme ça qu'il aurait mieux valu dire "Pourquoi des Migrants cherchent-ils à rejoindre l'Europe".

Je me permets de vous le signaler parque ça montre sans doute assez bien que cette sorte de croyance comme quoi tous les Migrants seraient des Migrants "Sud-Nord" rejaillit sur tout le monde, y compris sur "des gens qui comme nous" [mais après tout qui sommes-nous etc. etc... :-))] qui à priori sommes quand même un peu au courant de ce genre de données... tellement c'est gravé dans les perpétuels discours médiatique et politique ambiants. Bref "ça fait partie du mobilier, et c'est donc d'autant plus le genre de choses qu'il faut déconstruire, y compris en faisant attention à tout au plan sémantique. Car c'est évidemment aussi ça qui participe à cette "croyance" (en fait à cet enfumage ambiant) comme quoi l'Europe serait "submergée", "envahie" etc. etc...
===> voir encore tout récemment, côté français (et côté franchouillard d'Etat), les propos totalement frelatés et assez abjects de ce qui en Mâqueronnie nous sert de « ministre de l'Intérieur » - ici un mâqueronnien de choc du nom de « Collomb » (mais je m'égare...)

De façon un peu analogue ça serait sans doute bien de parler un peu plus souvent aussi du poids des migrations intra-européennes dans l'ensemble des migrations...
Parce que là aussi c'est "curieux", mais quand les gens (les Européens) pensent "migrations" ils pensent toujours "migrations dites « illégales » et provenant du Sud", alors qu'à l'échelon européen ce cas est minoritaire par rapport aux migrations intra-européennes dites "légales" (voir par exemple un cas que je connais assez bien : celui du poids des Migrants d'Europe centrale dans un pays comme l'Italie en général, et dans une zone comme l'Italie du Sud en particulier).

Enfin, et toujours dans la même veine càd pour remettre les choses un peu à l'endroit : ça serait aussi de parler un peu plus souvent du nombre d'européens qui vivent à l'extérieur de l'Europe. Car là aussi quand on se balade dans la rue et qu'on pose la question il ne se trouve personne pour vous réponsre : personne n'en a la moindre idée... (je m'en doutais et je l'ai moi-même expérimenté s'agissant des +3,5 millions de Français qui ne vivent pas en France - assez « curieusement » on ne les appelle d'ailleurs pas "les Migrants", on les appelle pudiquement "les Expatriés"...). Toutes choses évidemment dont se gardent bien de parler les Mâqueron & compagnie... 

A première vue ce genre de détails sémantiques peut sembler un peu anodin, mais dans la vrie vie ça ne l'est pas vraiment...
Juste un avis, mais je le partage :-)

Au plaisir de vous croiser sur ce "MOOC", et désolé pour la longuer :-))
Olive M
(accessoirement Insee)
-------------------------------------------------------------
http://montelol.fototime.com/ACCUEIL
http://photos.parawing.net/gallery/olive
-------------------------------------------------------------

jeudi 5 avril 2018

4 « exemples » de raisons tangibles d'avoir honte désormais de ce pays "France"

----------------------------------------------------
4 « exemples » de raisons tangibles d'avoir honte désormais de ce pays "France" (avec la notation en nombre d'étoiles quant à la quantité de :poop: ainsi véhiculée) :
---> ****
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/192156568058077
---> **** https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/184865715453829
---> *** https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/194199274520473
---> ** https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/194198824520518
----------------------------------------------------
Par ailleurs
pour ceux qui seraient admiratifs de notre bousin nucléaire national (notre "B.N.N"), et pour ceux qui ne sont encore pas allés faire un petit tour dans la future ZAD de Bure (pas plus qu'ils ne sont jamais allés à celle de NDDL, sachant que nos « gouvernants » néo-libéraux font juste ce qu'il faut pour que Bure deviennent une nouvelle ZAD - zéro phénomène d'apprentissage, ni après NDDL ni après SIVENS...) :
==>
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/189376495002751
Et pendant ce temps-là notre représentant de commerce national Mâqueron trouve même le moyen de vendre au pays émergeant « Inde » 6 de ces merdes d'EPR qui ne fonctionnent toujours pas ni chez nous ni en Finlande, et qui au final coûteront chacune 10 fois plus chères que prévu et mettront 5 fois plus de temps que prévu à être bouclées (s'ils y arrivent...)... tout ça in-fine pour ne faire (peut-être?) que de la surmerde :poop : nucléaire pendant qu'on n'investit surtout pas dans le reste. Un vrai tour de force !!! Ou quand certaines farces commerciales nous couvrent de ridicule et de honte...
Pour en savoir plus, voir par exemple ==>
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/189376495002751
----------------------------------------------------
Sinon y'a aussi celle-là qui montre à quel point l'enfumage mâqueronniste est d'ordre systémique et institutionnel, et à quel point ces modes de gouvernances totalement moisis n'ont en fait jamais été aussi politicards, bien dans l'esprit quasi-monachique de 60 ans d'une V-ième République complètement archaïque et totalement rincée :
==>
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/186750458598688
----------------------------------------------------
Sinon, juste pour le « fun » : en 2014 finalement ce petit Napoléon avait raison de faire ses « cars macron » qui polluent 10 fois plus que le chemin de fer... ce véritable précurseur anticipait !!! Surtout dans ce pays où depuis des décennies le réseau ferré va sans cesse se dégradant, surtout sachant que la France est l'un des pays d'Europe où la part du ferroutage est la plus faible... et plus encore sachant qu'en France en guise de seule « politique » (des transports, mais pas seulement) on ne cherche en fait qu'à monter les gens les uns contre les autres (les cheminots contre les fonctionnaires, le privé contre le public, les SDF contre les Migrants etc etc. etc...). Une méthode malheureusement vieille comme le Monde, même là-dessus ces guignolos n'ont pas réinventé le bidon de deux litres !
==>
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/194439491163118
----------------------------------------------------
Enfin pour finir, dans la série « Open your mind » cet exemple de MOOC :
==>
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/194570327816701
----------------------------------------------------
Et toujours les chroniques atemporelles de ce « Mâqueronnisme », lisier à la frontière néolibéralisme / ultralibéralisme n'ayant jamais démontré une quelconque efficacité ni au plan sociétal ni même au plan « économique », même si ce florilège online ça nécessiterait d'incessantes mise à jour (mais on a quand même autre chose à foutre...) ==>
http://www.fototime.com/inv/4D3A7548B83314D
Enjoy !!!
olm

mercredi 17 janvier 2018

[NDDL] - ou la déballonnade politicienne du productiviste néo-libéral Mâqueron...


Intégralement sur
https://www.facebook.com/OliveTellusMontel/posts/173579899915744

--------------------->
[STOP N.D.D.L]
En, attendant le Mâqueron qui venait jouer les gros bras et faire dans le « coup de menton » durant sa campagne électorectale du printemps 2017, à présent à se dédire comme ça par rapport à son blah-blah d'origine emprunt de tant de « fermeté », ben il n'a pas l'air con !
==> https://www.youtube.com/watch?v=8hFNkGYUTpg
==> https://www.youtube.com/watch?v=ByyX5uPhV-w
==> https://www.youtube.com/watch?v=c1gTGXYNWMM

Si au bout de 50 ans cet aéroport finit par ne pas se faire (un peu dans la série « tout ça pour ça ! »)... on le doit au premier chef à ces affreux gauchistes, à ces sales alternatifs, à ces antiproductivistes « violents (« violents » voire même « ultraviolents » selon la terminologie du très fillonniste "Retailleau" et du ministre de l'Intérieur de Mâqueron, le dénommé "cancer du Collomb" de la Place Beaux-Veaux qui depuis deux mois fait dans la rodomontade gouvernementale en nous promettant à tous [et au premier chef aux intéressés] que ces « violents de Zadistes » seront évacués manu-militari Bonne chance et bon courage, Ducon de Collomb ! Car là vu comme depuis des années ces Zadistes sont structurés en mode « guerilla », à mon avis ça sera une autre paire de manches que d'évacuer la « jungle » de Calais lors de l'automne 2016...

Par ailleurs, à bien décrypter le baratin et les habillages politico-médiatiques de notre ami Edouaaaard : concernant cette zone « ZAD » ça passe d'entrée de jeu par une fermeture totale à toute approche alternative pour d'autres modèles de développement et pour d'autres types d'agriculture que l'agriculture intensive productiviste. Fermeture d'esprit totale vis à vis de toute la richesse alternative que pourraient apporter sur le long terme cette population zadiste (ou post-zadiste) en termes de remembrement agricole. Fermeture d'esprit totale pour quoi que que soit du genre Larzac - contrairement à ce pour quoi le Mitterrand avait fait preuve au contraire d'une certaine intelligence [cf. les modèles de redistribution des terres, à l'époque, sur cet emblématique Plateau du Larzac]. Non , au contraire ce Philippe en est déjà à faire de la provoc' à deux balles en qualifiant ces Zadistes (ceux grâce à qui on en arrive finalement à cette décision au bout de 50 ans) de vulgaires « squatters », et leur promettant incidemment l'enfer, « au nom de la loi » et patati et patata... si d'aventure ils ne voulaient pas gicler de là spontanément [un laius qui filera sans nul doute la trique à son ministre de l'Intérieur – et à son grand âge, pour ce cancer du Collomb ce n'est pas forcément du luxe!]

Plus sérieusement : ces gens-là grâce à qui cet aéroport ne se fera finalement pas sont non pas dans le « non-Droit », comme continuent de le pérorer les Philippe, Mâqueron et autre cancer du Collomb : au contraire c'est bel et bien eux qui sont dans le Droit citoyen, puisque c'est d'abord grâce à eux qu'on échappe à ce projet doublement destructeur... Compte tenu de l'issue terminal de cet « arbitrage » sauce Mâqueron, c'est justement eux qui sont dans le « Droit », et aussi dans leur bon droit...
Et il est assez cocasse de voir ainsi notre ami Edouaaaard se prévaloir de la force de la "Loi" à ses faims d'expulsion, quand on sait que cet argutie de la "Loi" est justement celle qui fut opposée à la population zadiste durant des lustres !...

Par ailleurs, sur le fond, cet arbitrage n'est qu'un arbitrage sous haute contrainte politicienne. Ça n'est donc qu'une sorte de vrai-faux arbitrage assez factice. Il ne faut évidemment pas se leurrer (seuls les gros blaireaux mâqueronnistes pourraient se leurrer de la sorte) : il ne s'agit évidemment pas de choix « écolos », ou de choix de « principe », ou de chois par quelconque « conviction », ou même d'idéologie : là quelque part il s'agit juste d'une aimable déballonnade (productiviste) sur l'autel de considérations politicardes à court et moyen terme (ne pas perdre son petit cache-sexe « écolo » de Hulot, faire celui qui renverrait dos à dos tous les gouvernements de droite comme de gauche de gauche qui durant 50 ans auront entretenu cette lubie, etc etc. etc...). Chacun voit donc bien de quel calcul politicien il retourne, en vérité, et cela ne surprendra évidemment personne : Mâqueron et ses potes du CAC40, par construction même, ce sont les sphères néo-libérales ultra-productivistes (lapalissade). Si le Mâqueron avait la fibre écolo, ça se saurait et il en aurait (quand même) parlé (ne fusse qu'un peu ?) durant sa campagne électo-rectale du printemps 2017...

Quel devenir pour cette "ZAD" ?
Il ne faut pas perdre de vue que ce sont les agriculteurs qui demandent qu’on les laisse gérer les terres occupées illégalement.

----------  suite à venir... -----------

o.m